...

Le secteur des génériques, qui a déjà dû fournir un effort de 15% sur la période 2009-2011, subira une nouvelle perte annuelle de minimum 33 millions d'euros à la suite des mesures d'économies 2012, selon Febelgen.Celle-ci rappelle que les bénéfices engendrés permettent pourtant la recherche de nouveaux génériques et leur existence sur le marché belge. L'apparition des génériques en Belgique, il y a près de dix ans, représente aussi un total de deux milliards et demi d'économies pour l'Inami, selon Febelgen.L'organisation insiste également sur l'importance des modalités d'application de la mesure visant à délivrer le médicament antibiotique et antimycosique le moins cher afin d'éviter toute rupture de stock pouvant désorienter les patients. Alors que la mesure prévoirait une publication mensuelle de la liste des médicaments les moins chers, la fédération désire une liste large et publiée sur une période plus longue afin de laisser le temps aux sociétés de médicaments concernés d'augmenter leur stock.