...

Une campagne de prévention des cancers de la peau ainsi qu'une semaine de dépistage gratuit vont être organisées dans toute la Belgique. Entre le 7 et le 11 mai 2012, les 200 dermatologues qui participent à l'action d'Euromelanoma pourront être consultés gratuitement.La campagne internationale de cette année utilisera la métaphore de la banane, qui tout comme l'homme attrape des taches sur la peau en vieillissant, afin de sensibiliser le grand public. Lancée au départ en Belgique en 1999, la campagne Euromelanoma rassemble maintenant 29 pays européens et a pour but de prévenir la population des risques du cancer de la peau. Le cancer de la peau est un des cancers les plus faciles à détecter puisqu'il est visible, mais c'est aussi l'un des plus courants. Sa fréquence augmente d'année en année. On estime qu'un européen sur six développera un cancer de la peau durant sa vie. Si les personnes de plus de 50 ans ont plus de risque d'être touchées par la maladie, celle-ci n'épargne aucune tranche d'âge.Les dermatologues tirent donc la sonnette d'alarme et incitent les personnes, jeunes et moins jeunes, à se faire dépister rapidement afin de détecter les pigmentations dangereuses avant qu'elles ne deviennent problématiques.Les personnes à peau claire, qui passent beaucoup de temps au soleil, qui utilisent les bancs solaires ou qui ont déjà des antécédents familiaux sont considérées comme étant à risque.Cette campagne vise également les personnes en contact avec la peau (médecins, coiffeurs, tatoueurs, etc.). "De nombreux professionnels actifs dans la santé et le bien-être regardent leurs patients sans les voir réellement. Le but de la campagne est d'expliquer ce que les gens doivent voir et comment ils doivent regarder", explique le Dr Maselis, président d'Euromelanoma Belgique.Les personnes qui feront le dépistage gratuit devront cependant remplir un questionnaire qui permettra de constituer une grande base de données européenne.