...

En novembre 2022, en réponse à la pénurie généralisée de main-d'oeuvre et aux effets persistants de la crise du covid, le gouvernement fédéral avait pris plusieurs mesures temporaires pour remédier à la pénurie de personnel dans le secteur des soins. Ainsi la mesure qui rend financièrement attrayant pour les retraités (âgés de plus de 65 ans ou retraités à partir du 1er juillet 2022) de reprendre le travail dans le secteur des soins ou de rester au travail. Cette mesure, qui devait se terminer fin septembre, est prolongée d'un an et s'appliquera jusqu'au 30 septembre 2024, annonce le cabinet du ministre Frank Vandenbroucke. " Il est touchant de voir que tant de personnes qui se sont dévouées toute leur vie aux soins de santé sont prêtes à continuer. Ces renforts expérimentés viennent particulièrement à point maintenant. Et il va de soi de créer des conditions financières avantageuses pour ces personnes ", explique Frank Vandenbroucke.Concrètement, le gouvernement fédéral fait en sorte que ces personnes puissent bénéficier d'une dispense de cotisations personnelles de sécurité sociale et que leurs revenus soient imposés à un taux distinct et avantageux de 33 %. L'exception concernant le délai de notification de l'horaire et le temps de travail pour cette catégorie de travailleurs est également prolongée : un contrat de travail d'une durée inférieure à un tiers-temps du temps de travail hebdomadaire normal reste possible, et dans le cas d'un horaire variable, le délai de notification de sept jours reste limité à trois jours." La prolongation de la mesure est une excellente chose pour les nombreux établissements qui comptent aujourd'hui sur ces travailleurs supplémentaires : dans les maisons de repos, dans le secteur de l'aide aux personnes handicapées, de l'aide à la jeunesse, de l'aide familiale et aux personnes âgées, mais aussi dans les hôpitaux, par exemple. En effet, 1.689 pensionnés (698,9 équivalents temps-plein) et 1.001 employeurs ont recours à cette mesure actuellement", explique encore le communiqué du cabinet.