...

L'IBSR (Institut belge pour la sécurité routière) a publié en janvier 2012 son baromètre sur la sécurité routière. Il en ressort que le nombre de décès de cyclistes est en baisse de 19,4% par rapport à l'année précédente, alors que le nombre d'accidents impliquant des cyclistes est en hausse de 12,6% par rapport au total annuel de janvier 20111. Non obligatoire en Belgique, le port du casque permettrait, selon l'IBSR, de diminuer le nombre des accidents mortels de 10 à 20%. En effet, le casque est au vélo ce que la ceinture de sécurité est à la voiture. Diverses associations recommandent en outre fortement le port du casque pour les enfants, ces derniers faisant partie des cyclistes les plus vulnérables. Le groupe ABUS, spécialisé dans la sécurité domestique, la sécurité des biens et la sécurité mobile, rappelle que ces casques de vélo sont soumis à des tests poussés et "dispose en outre d'une offre spécifique aux enfants". "Sans données chiffrées, il est évidemment difficile de prouver objectivement que le port du casque sauve des vies," commente Philip Keymolen, Sales Manager chez ABUS Belgique. "En recoupant diverses études européennes, il est cependant possible de faire certaines extrapolations concernant le lien entre le casque et une réduction du nombre de blessures graves pouvant entraîner la mort. En effet, sachant que la plupart des décès impliquent une blessure à la tête et partant du constat que le port du casque diminue significativement ces blessures, on peut poursuivre le raisonnement en concluant que le port du casque diminue le nombre de décès. Il a en outre été calculé que le port du casque diminue de 85% le risque de lésions cérébrales."