"Le nombre de contaminations double actuellement tous les 12 jours, donc en moins de deux semaines", s'alarme le porte-parole.

Le vendredi 11 septembre, 1.139 cas positifs ont été observés en une seule journée. Ce nombre n'a pas été aussi élevé depuis la mi-juillet, précise Yves Van Laethem.

L'entièreté des tranches d'âges sont touchées, "même si, actuellement, les jeunes dans la vingtaine restent la tranche la plus atteinte".

Le nombre de contaminations augmente aussi chez les 10-20 ans et auprès des personnes de plus de 70 ans. Sur la première semaine de septembre, 360 infections ont été diagnostiquées chez les plus de 60 ans. La semaine suivante, il y en a eu 585. La pathologie commence à augmenter chez les personnes âgées et fragiles, s'inquiète Yves Van Laethem.

"Il ne s'agit pas d'un problème localisé comme on a pu le connaître mi-juillet", affirme le porte-parole. "L'augmentation est globale, de l'ordre de 24% à 111% selon les différentes provinces."

C'est toujours Bruxelles qui enregistre le plus grand nombre de cas, avec 166 nouvelles contaminations en moyenne par jour entre le 6 et le 12 septembre, soit une hausse de 24% par rapport à la semaine précédente. La capitale est suivie de près par Anvers, avec une moyenne de 160 nouveaux cas quotidiens sur la même période. L'augmentation y plus remarquable: +59%.

Ce sont ensuite dans les provinces de Flandre orientale et de Liège que l'augmentation est la plus marquée, avec respectivement 85 (+111%) et 73 (+85%) cas diagnostiqués en moyenne par jour.

Le nombre de tests réalisés est de l'ordre de 28.000 par jour. Un nombre qui a augmenté, mais "il faut dire en même temps que le pourcentage de tests positifs par rapport aux tests effectués au total n'a pas diminué", nuance Yves Van Laethem. "On est ainsi passés d'environ 2,4% à 3% au niveau national", précise-t-il. Il souligne qu'à Bruxelles, plus de 6% des tests se révèlent positifs.

Le nombre d'hospitalisations poursuit sa hausse entamée il y a une dizaine de jours. En moyenne, 33 patients ont été admis dans un contexte hospitalier par jour entre le 9 et le 15 septembre. "Contre 21 il y a deux semaines", relève le porte-parole. La hausse se chiffre à 57%.

Mardi, les hôpitaux ont admis 48 nouveaux patients. "C'est à nouveau le chiffre le plus important que nous ayons observé depuis le 27 mai", déplore Yves Van Laethem. Cette augmentation a lieu dans toutes les régions, même si elle est un peu plus importante à Bruxelles et à Anvers.

La mortalité liée au coronavirus montre pour sa part une légère hausse. "Nous commençons maintenant à sentir l'augmentation récente des cas", affirme le porte-parole. Le nombre de décès moyen par jour est passé à 2,9 entre le 6 et le 12 septembre. L'augmentation est de 25% par rapport à la semaine qui a précédé.

Au total, 9.930 décès ont été attribués au Covid-19 en Belgique depuis le début de l'épidémie.

Le Centre de crise et Sciensano attirent l'attention des étudiants pour qu'ils adoptent une certaine distance par rapport aux personnes âgées ou fragilisées quand ils rentrent en week-end dans leur famille. "Particulièrement si vous savez que vous avez pris des risques", insiste Yves Van Laethem. "Le risque nous parait être essentiellement, non pas dans la reprise des cours en elle-même, mais dans toutes les activités en dehors des cours."

D'après Belga

"Le nombre de contaminations double actuellement tous les 12 jours, donc en moins de deux semaines", s'alarme le porte-parole. Le vendredi 11 septembre, 1.139 cas positifs ont été observés en une seule journée. Ce nombre n'a pas été aussi élevé depuis la mi-juillet, précise Yves Van Laethem. L'entièreté des tranches d'âges sont touchées, "même si, actuellement, les jeunes dans la vingtaine restent la tranche la plus atteinte". Le nombre de contaminations augmente aussi chez les 10-20 ans et auprès des personnes de plus de 70 ans. Sur la première semaine de septembre, 360 infections ont été diagnostiquées chez les plus de 60 ans. La semaine suivante, il y en a eu 585. La pathologie commence à augmenter chez les personnes âgées et fragiles, s'inquiète Yves Van Laethem. "Il ne s'agit pas d'un problème localisé comme on a pu le connaître mi-juillet", affirme le porte-parole. "L'augmentation est globale, de l'ordre de 24% à 111% selon les différentes provinces." C'est toujours Bruxelles qui enregistre le plus grand nombre de cas, avec 166 nouvelles contaminations en moyenne par jour entre le 6 et le 12 septembre, soit une hausse de 24% par rapport à la semaine précédente. La capitale est suivie de près par Anvers, avec une moyenne de 160 nouveaux cas quotidiens sur la même période. L'augmentation y plus remarquable: +59%. Ce sont ensuite dans les provinces de Flandre orientale et de Liège que l'augmentation est la plus marquée, avec respectivement 85 (+111%) et 73 (+85%) cas diagnostiqués en moyenne par jour. Le nombre de tests réalisés est de l'ordre de 28.000 par jour. Un nombre qui a augmenté, mais "il faut dire en même temps que le pourcentage de tests positifs par rapport aux tests effectués au total n'a pas diminué", nuance Yves Van Laethem. "On est ainsi passés d'environ 2,4% à 3% au niveau national", précise-t-il. Il souligne qu'à Bruxelles, plus de 6% des tests se révèlent positifs. Le nombre d'hospitalisations poursuit sa hausse entamée il y a une dizaine de jours. En moyenne, 33 patients ont été admis dans un contexte hospitalier par jour entre le 9 et le 15 septembre. "Contre 21 il y a deux semaines", relève le porte-parole. La hausse se chiffre à 57%. Mardi, les hôpitaux ont admis 48 nouveaux patients. "C'est à nouveau le chiffre le plus important que nous ayons observé depuis le 27 mai", déplore Yves Van Laethem. Cette augmentation a lieu dans toutes les régions, même si elle est un peu plus importante à Bruxelles et à Anvers. La mortalité liée au coronavirus montre pour sa part une légère hausse. "Nous commençons maintenant à sentir l'augmentation récente des cas", affirme le porte-parole. Le nombre de décès moyen par jour est passé à 2,9 entre le 6 et le 12 septembre. L'augmentation est de 25% par rapport à la semaine qui a précédé. Au total, 9.930 décès ont été attribués au Covid-19 en Belgique depuis le début de l'épidémie. Le Centre de crise et Sciensano attirent l'attention des étudiants pour qu'ils adoptent une certaine distance par rapport aux personnes âgées ou fragilisées quand ils rentrent en week-end dans leur famille. "Particulièrement si vous savez que vous avez pris des risques", insiste Yves Van Laethem. "Le risque nous parait être essentiellement, non pas dans la reprise des cours en elle-même, mais dans toutes les activités en dehors des cours." D'après Belga