...

Une littérature récente fait état d'un risque cardiaque potentiellement lié à la prise de médicaments contenant du dompéridone. Des études sont toujours en cours mais depuis fin 2011, "quelques cas belges d'affections cardiaques sérieuses ont cependant été mentionnés où le rôle du dompéridone ne peut pas être exclu", a indiqué la ministre.L'agence fédérale a justifié sa récente décision en invoquant le risque de voir le domperidone "masquer les symptômes d'affections graves et retarder ainsi le diagnostic correct". Dans ce contexte, le pharmacien pourrait se trouver en difficulté d'apporter les conseils les plus judicieux. Selon la ministre, "certaines études épidémiologiques ont mentionné des troubles du rythme cardiaque ou des décès soudain avec du dompéridone".D'autres éléments ont été pris en considération pour la demande de mise sur prescription des médicaments contenant du dompéridone, a fait valoir Laurette Onkelinx, évoquant notamment "les interactions médicamenteuses possibles". L'Agence fédérale procédera à l'envoi de son avis aux firmes concernées. Celles-ci disposent d'un délai d'un mois pour lui soumettre un mémoire contenant les arguments qu'elles souhaitent défendre contre cette intention. "Le cas échéant, le dossier sera alors réexaminé par la Commission des médicaments à usage humain", a indiqué Mme Onkelinx.