Le médecin peut être propriétaire d'une pharmacie, mais...

  • Mise à jour à

Oui, un médecin peut-être le propriétaire d'une officine pharmaceutique, mais encore faut-il qu'elle soit sous la responsabilité d'un pharmacien titulaire et que le médecin préserve à la fois son indépendance de médecin et l'autonomie de ce pharmacien titulaire. C'est l'avis en tout cas du Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM).

© Belgaimage

Pour le Conseil national de l'Ordre des médecins, il y a lieu de distinguer la gestion de l'officine pharmaceutique et la propriété de celle-ci. " Une pharmacie doit être sous la responsabilité d'un pharmacien-titulaire qui endosse la responsabilité des activités déployées par la pharmacie, en ce compris la responsabilité quant à la qualité des médicaments et des autres produits de santé qui y sont délivrés. "

Dans l'officine doivent être présents un pharmacien ou un ou plusieurs assistants-pharmaciens.

Rien n'empêche par contre que le propriétaire de la pharmacie ne soit pas pharmacien. Le médecin, en particulier, " peut en être propriétaire, à titre personnel ou indirectement par la détention de parts d'une personne morale qui en serait propriétaire ".

Mais uniquement propriétaire car la loi interdit l'exercice simultané de l'art médical et de l'art pharmaceutique, " même au porteur de diplômes conférant le droit d'exercer chacune de ces professions ".

Deux autres conditions : le médecin qui est propriétaire de l'officine doit respecter l'autonomie du pharmacien-titulaire dans le respect de la loi et de la déontologie et, parallèlement, " le médecin doit préserver son indépendance professionnelle, s'abstenir de toute forme de collusion et veiller à ne pas prêter le flanc au doute dans l'esprit des tiers sur ces deux aspects ".

Voilà qui est clair...