Ce n'est pas le rôle du médecin du travail d'examiner un employé à la recherche d'une éventuelle infection, rappelle Mensura. Cette tâche est confiée au médecin généraliste, et - dans un deuxième temps - aux hôpitaux, comme le prévoit le SPF Santé publique.

Le médecin du travail joue toutefois un rôle dans les missions de prévention et de conseil au sein d'une entreprise. "La tâche spécifique du service externe pour la prévention et la protection au travail est de surveiller et de contribuer à la prévention des risques liés au travail. Nous avons également un rôle préventif et consultatif important à jouer dans le contexte du coronavirus. Par exemple, nous aidons les employeurs à mettre en oeuvre les mesures adaptées sur le lieu de travail afin d'éviter une éventuelle contamination. De la même manière, nous les aidons à résoudre d'autres questions liées au travail soulevées par le virus. Que dit le droit du travail pour un employé qui ne peut pas venir travailler en raison du risque qu'il court? Qu'en est-il des voyages à destination et en provenance de la Chine? Comment, en tant qu'employeur, prévenir l'impact potentiel sur son entreprise?", précise Mensura.

Jusqu'à nouvel ordre, les employés qui reviennent des pays ou régions où des cas de coronavirus ont été signalés peuvent simplement reprendre le travail. S'ils tombent malades dans les 14 jours suivant leur retour, ils doivent rester chez eux, appeler un médecin et lui faire part de leurs antécédents de voyage et de leurs symptômes, conclut l'organisme.

Ce n'est pas le rôle du médecin du travail d'examiner un employé à la recherche d'une éventuelle infection, rappelle Mensura. Cette tâche est confiée au médecin généraliste, et - dans un deuxième temps - aux hôpitaux, comme le prévoit le SPF Santé publique. Le médecin du travail joue toutefois un rôle dans les missions de prévention et de conseil au sein d'une entreprise. "La tâche spécifique du service externe pour la prévention et la protection au travail est de surveiller et de contribuer à la prévention des risques liés au travail. Nous avons également un rôle préventif et consultatif important à jouer dans le contexte du coronavirus. Par exemple, nous aidons les employeurs à mettre en oeuvre les mesures adaptées sur le lieu de travail afin d'éviter une éventuelle contamination. De la même manière, nous les aidons à résoudre d'autres questions liées au travail soulevées par le virus. Que dit le droit du travail pour un employé qui ne peut pas venir travailler en raison du risque qu'il court? Qu'en est-il des voyages à destination et en provenance de la Chine? Comment, en tant qu'employeur, prévenir l'impact potentiel sur son entreprise?", précise Mensura. Jusqu'à nouvel ordre, les employés qui reviennent des pays ou régions où des cas de coronavirus ont été signalés peuvent simplement reprendre le travail. S'ils tombent malades dans les 14 jours suivant leur retour, ils doivent rester chez eux, appeler un médecin et lui faire part de leurs antécédents de voyage et de leurs symptômes, conclut l'organisme.