...

Dans quel type de véhicule se déplacent les médecins ? A l'occasion du Salon de l'Auto de Bruxelles, le Journal du médecin a mené sa petite enquête parmi ses lecteurs. Un sondage qui a bénéficié d'un excellent taux de participation... et qui a livré quelques résultats tout à fait surprenants.Dis-moi dans quoi tu roules, je te dirai qui tu es ? Voire... car la première conclusion du sondage électronique que nous avons réalisé en décembre dernier auprès de nos lecteurs, c'est justement que cet adage ne se vérifie plus qu'à moitié. Au total, la rédaction a enregistré très exactement 899 réponses valides, ce qui constitue un taux de participation tout à fait exceptionnel. L'échantillon comportait une courte majorité de médecins de famille (de 4% plus nombreux que les spécialistes), et 76,9% des sondés étaient des hommes.Une nette préférence pour les belles allemandesSi, vers le milieu du siècle dernier, la voiture par excellence des médecins de village était plutôt une Chevrolet, c'est ensuite Mercedes qui a pris le relais dès les années '60. La popularité de la marque à l'étoile ne s'est d'ailleurs jamais vraiment démentie, même si elle doit désormais partager la vedette avec Audi et BMW. Les voitures allemandes ont donc manifestement la cote dans le corps médical belge... même si aucune marque ne fait réellement l'unanimité. En ce moment, c'est surtout BMW qui se démarque, devant Audi, Mercedes et Volvo.BMW est particulièrement populaire parmi les généralistes ; Mercedes, Audi, VW et Volvo suivent (dans cet ordre) à quelque distance. Chez les spécialistes, c'est Audi qui tient le haut du pavé, suivi de près par BMW... et Volvo, qui crée la surprise en devançant Mercedes et Porsche. Cinquième du classement chez les spécialistes, le constructeur allemand de voitures de sport ne semble par contre pas convaincre les généralistes, où il occupe une modeste 18&meposition. D'autres marques sportives comme Jaguar et Alfa Romeo ont également plus de succès auprès les spécialistes (chez qui elles se placent 7&me et 8&me) que chez leurs collègues de la première ligne. Notons enfin parmi les réponses une unique Aston Martin et une seule Tesla électrique.Les constructeurs français Renault, Peugeot et Citroën parviennent encore de justesse à s'assurer une place dans le top 10 chez les médecins de famille ; chez les spécialistes, ils se retrouvent par contre loin derrière VW, pourtant moyennement populaire dans le corps médical. Land Rover, Mini et surtout Fiat affichent également des résultats décevants : sur un total de 899 répondants, trois seulement donnent la préférence à la marque turinoise. Même Lancia fait mieux ! Enfin, les asiatiques non plus n'ont pas trop la cote parmi les médecins belges : Toyota & co manquent encore de rayonnement et peinent se débarrasser de leur image de marques bon marché...En résumé, Mercedes perd des plumes au profit de BMW et Audi, les marques-phares du moment dans ce public spécifique ; la surprise du classement vient surtout de Volvo mais aussi de Porsche, qui profite du plébiscite de la médecine spécialisée. On observe du reste un fossé très net entre généralistes et spécialistes, peut-être parce que la voiture reste chez les premiers avant tout un moyen de déplacement (visites à domicile) plutôt qu'un symbole de réussite sociale... ou qu'ils n'ont pas envie d'être jugés en fonction de la valeur de leur véhicule ! Le facteur prix joue également un rôle, comme en témoigne l'analyse des modèles choisis dans les deux groupes : les spécialistes privilégient clairement les numéros de série plus élevés, optant plutôt pour une Audi A8 ou A6 que pour une A4 ou pour une BMW série 7 ou 5 que pour une série 3.On carbure au dieselAutre enseignement de notre petite enquête : 68% des répondeurs roulent au diesel. Par contre, alors qu'une petite électrique pourrait bien être la voiture idéale pour un généraliste pratiquant en ville, absolument aucun médecin de famille ne semble posséder ce type de véhicule. Nous avons également été assez surpris de découvrir que la majorité des médecins belges continuent à préférer une boîte de vitesses manuelle.Côté financier, les partisans du paiement cash sont à peu près aussi nombreux que ceux de l'achat à crédit... et, sans surprise, l'assurance de type full omnium fait un carton (65,5% des médecins belges optent pour cette formule). Notons encore que six médecins sur dix vivent dans un foyer disposant de deux voitures et que 26% en ont même trois ou davantage. On entend déjà le fisc tendre l'oreille...Pour conclure, nous tenons à remercier chaleureusement tous les lecteurs qui ont accepté de répondre à notre sondage.