...

Après avoir examiné le volet des recettes fiscales et non fiscales, les ministres ont abordé en soirée une nouvelle fois le volet social avec des mesures possibles en emploi, pensions et santé. Des pistes sont sur la table pour quelque 200 millions, disait-on.Les ministres ont également évoqué le dossier de l'énergie avec la projet déjà adopté en première lecture par le gouvernement de geler le prix du gaz et de l'électricité. La discussion a porté sur l'ensemble des composantes du prix comme la distribution mais aussi le coût des tarifs sociaux, des interventions pour les CPAS ou des soutiens à la CREG, l'organe régulateur du secteur.Par ailleurs on a aussi appris que le gouvernement aurait abandonné toutes les pistes concernant la TVA (avocats, horeca...).On faisait remarquer dans certains milieux que les nombreuses discussions de ce conclave portent en fait sur des façon d'éviter l'inflation des prix des produits qui composent l'index afin de retarder une nouvelle indexation. Le vrai débat sur l'indexation même et la corbeille des éléments qui entrent en ligne de compte pour son calcul sera inévitable lors de la confection du budget 2013, ajoutait-on.Dans les éléments qui permettront d'arriver aux 2 milliards, il y a notamment les 250 millions à réaliser sur les compétences usurpées. Ce point est acquis et une liste de compétences qui pourraient être concernées a été dressée. Elle comporte notamment la coopération universitaire dans le cadre de la coopération au développement.Il semble probable qu'une partie du 1,3 milliard de dépenses gelées à la demande de la Commission européenne ne seront pas "dégelés".Il faut encore y ajouter des éléments comme les aides que bpost doit rembourser ainsi que les 100 millions d'économie sur les frais de fonctionnement qui semblent acquis depuis le début des discussions.Il reste à prendre des décisions sur quelques autres éléments.Tous les éléments sont réunis pour arriver aux résultats escomptés, confirmait-on à bonnes sources. Les ministres doivent encore faire quelques choix. Les travaux pourraient malgré tout se prolonger encore jusqu'à jeudi. Certains n'excluent pas qu'ils se poursuivent encore vendredi.Mais le fait que les entités fédérées ont terminé leur ajustement pourrait toutefois être un incitant pour le fédéral à ne plus trop traîner.