...

Les chercheurs américains ont utilisé les données de 15.792 adultes d'âge moyen participant à la cohorte ARIC (Atherosclerosis Risk in Communities), lancée en 1987. La fonction cognitive des participants a été évaluée sur quatre visites entre 1987 et 1989, puis une fois entre 2011 et 2013. L'analyse montre un déclin cognitif plus sévère de 19% chez les personnes atteintes de diabète mal contrôlé et des baisses plus faibles pour les sujets atteints de diabète contrôlé et de pré-diabète. Les participants qui étaient non diabétiques au début de l'expérience mais qui le sont devenus après présentent eux aussi un déclin cognitif. En moyenne, une personne de 60 ans qui est diabétique connaît un déclin cognitif de quelqu'un en bonne santé de 65 ans, précisent les auteurs. L'explication est simple : le diabète induit un excès de glucose dans le sang qui peut endommager les tissus et le système vasculaire dans tout le corps et entraîner des anomalies dans les vaisseaux sanguins du cerveau. Au vu des résultats obtenus, pour conserver un esprit sain à 70 ans, le Pr Elizabeth Selvin, auteur principale de l'étude, recommande dès l'âge mûr de contrôler sérieusement sa glycémie et son poids, de faire de l'exercice et d'opter pour une alimentation saine et équilibrée. Autant de mesures permettant de prévenir le diabète.