...

A partir du 21 décembre, les compagnies d'assurance ne pourront plus faire de différence au niveau des prix entre les hommes et les femmes désireux de souscrire à une assurance décès. Plusieurs assureurs ont décidé de saisir cette opportunité pour imposer de nouveaux critères à la souscription à une assurance de ce type, notamment l'indice de masse corporelle (IMC). Jusqu'à présent, le candidat devait souvent seulement préciser son sexe et son âge, et prévenir s'il fumait ou avait déjà fumé."Pour les personnes en bonne santé, cela se traduira par une prime moins élevée pour l'assurance décès. Les clients au mode de vie moins sain paieront de 5 à 10% de plus", explique Gerrit Feyaerts, porte-parole d'AG Insurance.