...

La mutualité socialiste a sondé, durant le mois de septembre, un échantillon représentatif des Belges francophones composé de 994 personnes à propos de leurs conditions de vie, la qualité de leurs relations, leur rapport à la société, leur image de soi, ainsi que leur santé mentale et physique. Un indice allant de 0 à 100 a ainsi pu être établi avec une marge d'erreur d'environ 3%. Selon Solidaris, l'indice global de bien-être, qui condense les résultats de ces six sous-indices, a atteint son niveau le plus bas depuis 2015, année de création du baromètre. Il s'établit désormais à 51,3 points en recul de 4,5% par rapport à 2020. En six ans, cet indice global a chuté de 9,5%. Concernant les différents sous-indices, c'est l'image de soi qui subit la plus forte baisse en un an avec 8,4% de diminution, pour s'établir à 44,5 points. Sur l'ensemble des éditions du baromètre, c'est toutefois la santé physique qui a le plus chuté en passant de 64,4 en 2015 a 53,8 en 2021, soit une chute de 16,5%. Le baromètre révèle également que les inégalités sont toujours bien présentes. Si les groupes sociaux les plus aisés connaissent la plus grosse baisse en un an en passant de 61,6 à 58,3 (-5,4%), ils restent cependant bien au-dessus des groupes sociaux les plus précaires (45,7). Au niveau des inégalités de genre, les femmes passent sous la barre des 50 (48,6 points) alors que les hommes connaissent une baisse de 5,2 % et se situent désormais à 54,4 points. Par ailleurs, 56% des femmes sont en situation de stress sévère contre 44% des hommes.