...

Cette matinée s'articule en deux parties. Dans un premier temps, plusieurs experts vont planter le décor des soins 3.0. Le Pr Koen Kas (UGhent & CEO HealthSkouts, Ambassador Health house) présentera sa vision du futur des soins de santé. Sebastian De Boer (Business development manager health chez Imec) expliquera comment la technologie Imec influencera notre santé. Le rôle du pharma dans les soins de santé du futur sera évoqué par Yannick Sampedro, digital marketing expert de Pfizer.Benoit Hucq, directeur général de l'Agence du mumérique, présentera Digital Wallonia. Cette plateforme a l'ambition d'augmenter significativement la visibilité du secteur du numérique au niveau international, entre autres dans le secteur de la santé."Notre secteur est en train d'évoluer très rapidement. Un " gap " risque de se créer entre les médecins généralistes de terrain, dont certains peinent déjà au quotidien avec l'informatique, et leur environnement technologique qui avance irrémédiablement. Nous devons prendre la mesure de l'horizon vers lequel nous allons ", commente le Dr Thomas Orban, président de la SSMG. "Nous avons donc demandé à des experts de dévoiler ce qui sera disponible demain. Cette première partie de colloque va permettre aux participants de mettre en perspective l'évolution du secteur de la santé."Ensuite, dans un second temps, plusieurs initiatives concrètes seront présentées : une expérience de téléconsultation, l'appli FibriCheck pour suivre les arythmies, l'appli Bloomlife pour surveiller les contractions durant la grossesse et la solution NightOwl pour le monitoring à domicile du sommeil.Cerise sur le gâteau, les Drs Guy Beuken et Thomas Orban présenteront des app's utiles dans le travail quotidien du médecin et donneront des détails sur leur disponibilité (prix, type de logiciel...)."De nombreux généralistes ne connaissent pas ou n'utilisent pas certains applications très pratiques pour eux. FibriCheck, par exemple, est une app prescrite par le médecin. Est-ce qu'elle peut être prescrite par un MG, dans quelles circonstances ? Il y a-t-il un remboursement prévu? ", interpelle le Dr Orban. Le président de la SSMG, qui peut se plaindre le cas échéant des bogues informatiques, confie qu'il ne pourrait plus travailler sans son smartphone. "Si je dois calculer un score de Wells pour une embolie pulmonaire, je dégaine mon smartphone. Je peux également calculer un score de prédictibilité de l'appendicite. Je peux également expliquer à un patient comment utiliser son puff en utilisant l'application " My Puff ". Les patients qui ont une assuétude à l'alcool peuvent enregistrer leur consommation sur une application."Cette matinée s'adresse aux généralistes mais également aux pharmaciens, aux administrations de santé publique, aux partenaires de l'industrie et même aux patients. Lieu: BNP Parisbas Fortis "Chancellerie", rue de la Chancellerie 1, 1.000 Bruxelles. De 8H30 à 13H30. Inscriptions et informations : www.ssmg.be. Accréditation demandée.Vincent Claes