...

Cet article relatait une étude de l'université de Stanford montrant que des chercheurs ont pu donner un coup de fouet à la croissance de nouvelles cellules dans le cerveau de souris âgées en leur transfusant du sang de leurs jeunes pairs, ce qui permettait une inversion du déclin cognitif. "Validation for #vampires & Twilight fans: young blood reverses age-related cognitive decline (in mice)", avait twitté le New Scientist. Traduit librement, on pouvait y comprendre que c'était une bonne nouvelle pour les vampires et les fans de Twilight, car le jeune sang inverse le déclin cognitif lié à l'âge (chez les souris). Moins d'une demi-heure plus tard, le New Scientist a émis un nouveau tweet informant que le département juridique de la revue lui avait demandé de "préciser que le tweet sur les vampires n'encourageait en aucune manière à boire du sang humain".