...

Nous sommes heureusement mieux préparés aujourd'hui. Forts de nos expériences des derniers mois, de la technologie innovante et de la résilience dont nous avons fait preuve, nous sommes en mesure de relever ce nouveau défi. Il s'agit de bomber le torse et de faire un pas en avant pour continuer à évoluer et innover. Cela fait peser une pression supplémentaire sur nos épaules, mais il est question de soins de santé généraux que nous ne pouvons en aucun cas négliger.En collaboration avec les laboratoires, BeMedTech et les pouvoirs publics, nous évaluons l'approche du coronavirus au cours des derniers mois. Le nombre d'analyses sanguines a diminué dans les labos à cause de la baisse du nombre de consultations classiques chez le médecin et du report des opérations standards dans les hôpitaux. Cette diminution est partiellement compensée, d'une part, par la forte demande de tests PCR et, d'autre part, par le lancement de tests sérologiques pour vérifier si une personne a déjà été infectée.Cette demande excédant l'offre, il y a eu un manque de réactifs pour traiter tous ces tests. Étant donné la durée de conservation des réactifs, ils sont produits selon la consommation planifiée, ce qui est impossible à évaluer à l'avance en situation de crise. La création d'un stock stratégique ne relève donc pas toujours de l'évidence.À l'instar des entreprises qui ne pouvaient pas prévoir cette crise, les établissements de soins et les laboratoires ont été confrontés à un défi encore plus grand : se réorganiser et réagir à cette situation exceptionnelle. En définitive, le confinement a contribué à ce que la situation reste quelque peu sous contrôle. Il importe d'anticiper maintenant et de réagir rapidement. Je constate une meilleure collaboration et plus de dialogue entre les pouvoirs publics, les laboratoires et le secteur. Ensemble, nous essayons de prendre les mesures suffisantes pour que la capacité de test réponde à la demande croissante. Il s'agit d'un exercice délicat, car la disponibilité des réactifs et la capacité de test susceptible d'être atteinte dépendent de multiples facteurs. Malgré tout, chacun met tout en oeuvre pour s'adapter rapidement et ainsi jouer un rôle crucial lorsque la pression augmentera à nouveau.Cette flexibilité est d'autant plus importante maintenant que nous sommes à l'aube d'une deuxième vague. Au début de la crise, Siemens Healthineers a démontré qu'elle avait pu, en seulement deux mois, développer un test PCR pour détecter le virus et deux tests sérologiques pour déceler les anticorps, ce qui, dans des circonstances normales, aurait pris un an ou deux. Les procédures d'approbation rapides (marquage FDA et CE) y ont évidemment contribué. Cela prouve qu'en situation de crise, nous disposons des ressources et de l'expertise pour réagir rapidement, mais aussi que le secteur de la santé est suffisamment résilient pour offrir, sous forte pression, des solutions nécessaires pour les soins aux patients et le bien-être de chacun.Il ne suffit toutefois pas de se fier à la résilience de nos soins de santé en vue de relever les nouveaux défis médicaux. C'est pourquoi nous optons résolument pour l'innovation dans le développement de produits et de solutions. Des technologies comme l'accès à distance aux équipements de laboratoire, l'intelligence artificielle et les applications digitales se développeront encore davantage et apporteront une réelle valeur ajoutée pour protéger massivement le personnel des entreprises et des hôpitaux contre le risque de contamination. La distanciation est en effet essentielle. Ces solutions n'ont pas uniquement vu le jour à cause du besoin né du coronavirus, mais bien grace à l'innovation inscrite dans les gènes de Siemens Healthineers. La santé est un secteur qui connaît une évolution très rapide et dans lequel il faut développer quotidiennement des nouvelles technologies de pointe. Cette innovation aidera à relever des défis tels que le vieillissement de la population, le "comportement de consommateur" du patient et la pression sur les coûts dans les soins de santé.C'est la raison pour laquelle nous innovons et commercialisons de nouveaux produits qui, même en situation de crise, peuvent contribuer au traitement et à la guérison des patients. À cet égard, la résilience et le sens perpétuel de l'innovation aident les soins de santé à s'armer pour le futur.Carl Laurent, CEO de Siemens Healthineers BeLux