La Reine nommée membre d'honneur de l'Académie royale de Médecine de Belgique

  • Mise à jour à

La reine Mathilde a été nommée mardi midi membre d'honneur de l'Académie royale de Médecine de Belgique ainsi que "beschermend erelid" de la Koninklijke Academie voor Geneeskunde van België. Après avoir reçu le diplôme et la médaille des deux Académies, elle a prononcé un discours consacré à la santé mentale des jeunes.

© Thomas Padilla/maxppp

"Ce nouveau rôle prend pour moi un sens aigu et très personnel, et tout à la fois, il s'inscrit dans une longue tradition de la famille royale. En outre, la médecine occupe une place essentielle dans nos sociétés. Ses progrès sont fascinants. Sa pratique figure parmi les activités les plus précieuses de l'humanité", a déclaré la Reine lors de la séance solennelle au Palais des Académies de Bruxelles.

Celle-ci a ensuite pointé plusieurs défis relatifs à la santé mentale des jeunes, un thème qui lui "tient particulièrement à coeur" et fait partie de ses priorités comme membre du groupe des défenseurs des Objectifs du développement durable des Nations unies.

"Pourquoi est-il si difficile de parler ouvertement des problèmes psychologiques ou encore, pour ceux qui les éprouvent, de chercher assistance?", s'est interrogée Mathilde.

"Dans nos sociétés qui accordent une si grande place à la réussite et aux performances, il est important d'apprendre aussi à accepter ses propres limites, à intégrer les échecs et à les surmonter."

Les diagnostics de troubles mentaux augmentent chez les enfants et adolescents, s'est inquiétée celle qui est aussi une maman, évoquant la dépression, le suicide, ou encore la "démence numérique".

"Cela me rassure que vous continuiez à approfondir le thème d'aujourd'hui, pour que tous les jeunes - et aussi les plus âgés - puissent trouver leur chemin dans une société inclusive et que nous puissions briser le fréquent cercle vicieux intergénérationnel", a-t-elle conclu devant les médecins de l'assemblée.

La désignation de la Reine comme membre d'honneur des Académies de Médecine n'est pas une première: en 1954, la reine Elisabeth fut reçue en cette qualité, tout comme la reine Fabiola en 1976.