...

Pour la période 2014-2017, cette prime sera adaptée en fonction de l'utilisation réelle par les MG de la somme. Mais Onkelinx laisse à la médico-mut le soin de négocier tout cela. C'est ce que la ministre a répondu hier en commission de la Chambre à une question du député Van Moer.Malgré le contexte budgétaire très difficile, l'informatisation (notamment des soins de santé) doit rester une priorité, a précisé Laurette Onkelinx à la Chambre. " Le fait qu'une négociation a commencé pour un plan par étapes de la roadmap 2013-2018 pour l'informatisation du secteur " prescrit des résultats que la ministre estime n'avoir pas encore atteints. Toutefois, " la nécessité et l'importance d'informatiser le système n'est pas remis en question " mais doit être réévaluée en tenant compte de l'évolution du marché, les exigences de rentabilité et les objectifs politiques.La ministre a donc demandé que la médico-mut revoit le système de financement tenant compte du comportement des médecins. Ainsi, un prestataire de soins qui n'utiliserait que peu ou pas de software, recevrait une prime moindre tandis qu'un médecin " geek " recevrait lui une prime plus importante.Pour 2013, la prime reste fixée à 806,12 euros.