...

Ce plan sera complètement opérationnel en 2016. Le plan prévoit tout d'abord de rendre obligatoire l'enregistrement des implants dès leur arrivée sur le marché belge. Les données relatives à la qualité de l'implant devront donc être communiquées par le fabricant ou le distributeur.Des contrôles aléatoires et réguliers seront par ailleurs mis en place pour tout le monde (fabricants, distributeurs, hôpitaux...). Quarante et un agents seront ainsi engagés pour renforcer le service de contrôle.La ministre annonce en outre que des points de contact seront mis en place pour pouvoir alerter en cas de problème.Une carte implant sera par ailleurs imposée en vue de garantir au patient que son implant est d'origine contrôlée et fiable.Les prothèses de hanche, de genou, de cheville, les implants mammaires, les implants cochléaires, les pacemakers, les valves cardiaques, les défibrillateurs, les stents... sont concernés par le plan.