...

L'idée de base, c'est de remplacer les fortes inégalités salariales actuelles entre médecins par une échelle où un médecin pourra gagner maximum deux fois plus qu'un autre médecin. Dans la proposition de la Mutualité chrétienne, le revenu standard d'un médecin spécialiste s'élèverait à 145.000 euros. Et donc, le revenu maximal à ne pas dépasser pour un spécialiste serait de 290.000 euros (bruts par an). "On utilise la norme Premier ministre qui a été reprise pour les patrons des entreprises publiques", situe la vice-présidente de la mutualité, Élisabeth Degryse. Ces montants s'appliqueraient aux médecins travaillant à temps plein, c'est-à-dire 11 demi-journées par semaine, après déduction des coûts. "Le système actuel des soins de santé est arrivé à ses limites. C'est encore plus évident avec la crise du Covid", estime Mme Degryse, qui veut ouvrir le débat. "On doit trouver une solution pour que les soins soient accessibles", ce qui passera par une réforme globale du financement des soins de santé et notamment par une révision de la rémunération des médecins hospitaliers. La Mutualité chrétienne propose une "échelle" comme "une pièce à casser" dans un débat serein et constructif.