...

Les auteurs de cette étude ont constaté que la majorité de ces études cliniques était menée avec un petit nombre de participants et qu'il existait des différences importantes dans les méthodes. Ils ont étudié 96.346 essais cliniques contenus dans la banque de données ClinicalTrials.gov créée par une décision du Congrès en 1997 pour aider les personnes gravement malades à avoir accès à ces études. "De récents travaux mettent en lumière l'insuffisance des données cliniques dans la pratique médicale actuelle dans laquelle moins de 15% des principales recommandations en matière de traitement s'appuient sur des informations de haute qualité", déplorent les auteurs de cette recherche. Ils relèvent que ces données de qualité "proviennent d'essais cliniques dont la conception est adéquate, comptant un nombre suffisamment important de participants et supervisés par des comités d'experts". "Notre analyse soulève des questions quant aux meilleures approches pour produire des données de qualité et à la capacité des essais cliniques de fournir des quantités suffisantes d'informations utiles (...) pour émettre des recommandations" en matière de diagnostic et de traitement, explique le Dr Robert Califf, de la faculté de médecine de l'Université de Duke (Caroline du Nord, sud-est), un des principaux co-auteurs de cette étude. Cette recherche parue dans le JAMA daté du 2 mai s'est surtout concentrée sur des essais cliniques portant sur les maladies cardiovasculaires, les cancers et les pathologies mentales.