Ces auditions auront lieu le mardi 7 juillet dans l'après-midi, sous réserve de la disponibilité des intéressés.

Deux demandes d'audition ont été formulées mardi matin en commission. Frieda Gijbels (N-VA - photo) a tout d'abord demandé d'organiser une audition concernant l'achat des tests sérologiques par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé.

Selon Knack, le directeur général de l'AFPMS, Hugues Malonne, a peut-être dépassé les limites dans un accord de plus d'un million avec une entreprise italienne pour des tests sérologiques Covid-19. Il semble que les tests de validation ont été menés en Belgique par un laboratoire dirigé par sa compagne, faisant craindre un conflit d'intérêt, rapportait l'hebdomadaire la semaine dernière.

Laurence Hennuy (Ecolo) a ensuite exprimé le souhait d'organiser une audition concernant un éventuel conflit d'intérêts dans le chef du représentant du gouvernement fédéral au sein du Comité interfédéral Testing &Tracing, Frank Robben. Ce dernier est mis en cause par le magazine Wilfried pour plusieurs conflits d'intérêts. Il aurait notamment rédigé l'arrêté royal fixant les conditions du suivi des contacts des malades du Covid-19 alors qu'il exerce dans le même temps un mandat "illégal" à l'Autorité de protection des données (APD).

Ces auditions auront lieu le mardi 7 juillet dans l'après-midi, sous réserve de la disponibilité des intéressés. Deux demandes d'audition ont été formulées mardi matin en commission. Frieda Gijbels (N-VA - photo) a tout d'abord demandé d'organiser une audition concernant l'achat des tests sérologiques par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Selon Knack, le directeur général de l'AFPMS, Hugues Malonne, a peut-être dépassé les limites dans un accord de plus d'un million avec une entreprise italienne pour des tests sérologiques Covid-19. Il semble que les tests de validation ont été menés en Belgique par un laboratoire dirigé par sa compagne, faisant craindre un conflit d'intérêt, rapportait l'hebdomadaire la semaine dernière. Laurence Hennuy (Ecolo) a ensuite exprimé le souhait d'organiser une audition concernant un éventuel conflit d'intérêts dans le chef du représentant du gouvernement fédéral au sein du Comité interfédéral Testing &Tracing, Frank Robben. Ce dernier est mis en cause par le magazine Wilfried pour plusieurs conflits d'intérêts. Il aurait notamment rédigé l'arrêté royal fixant les conditions du suivi des contacts des malades du Covid-19 alors qu'il exerce dans le même temps un mandat "illégal" à l'Autorité de protection des données (APD).