Ce médicament a été développé par le laboratoire américain Gilead Sciences. En UE, il fait l'objet d'une autorisation conditionnelle de mise sur le marché sous le nom de "Veklury", pour traiter des patients hospitalisés souffrant d'une forme sévère de Covid-19 et nécessitant une assistance respiratoire.

"La Commission coordonnera la distribution des premiers stocks", a indiqué mercredi un porte-parole de l'exécutif européen. La "clé de répartition" des doses entre États tiendra compte des recommandations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui effectue depuis le début de la pandémie une sorte de monitoring de la situation sur le continent.

Le contrat a été passé pour 63 millions d'euros, financés via l'instrument d'aide d'urgence de l'UE.

Les doses de ce premier contrat devraient permettre de traiter quelque 30.000 patients sévèrement atteints, ce qui devrait suffire pour les premiers mois, selon la Commission. Elle prépare une passation conjointe de marché (sorte d'achat groupé de plusieurs États européens) pour assurer de nouvelles livraisons du même Veklury à partir d'octobre.

Source : Belga

Ce médicament a été développé par le laboratoire américain Gilead Sciences. En UE, il fait l'objet d'une autorisation conditionnelle de mise sur le marché sous le nom de "Veklury", pour traiter des patients hospitalisés souffrant d'une forme sévère de Covid-19 et nécessitant une assistance respiratoire. "La Commission coordonnera la distribution des premiers stocks", a indiqué mercredi un porte-parole de l'exécutif européen. La "clé de répartition" des doses entre États tiendra compte des recommandations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui effectue depuis le début de la pandémie une sorte de monitoring de la situation sur le continent. Le contrat a été passé pour 63 millions d'euros, financés via l'instrument d'aide d'urgence de l'UE. Les doses de ce premier contrat devraient permettre de traiter quelque 30.000 patients sévèrement atteints, ce qui devrait suffire pour les premiers mois, selon la Commission. Elle prépare une passation conjointe de marché (sorte d'achat groupé de plusieurs États européens) pour assurer de nouvelles livraisons du même Veklury à partir d'octobre. Source : Belga