...

Les représentants ont approuvé, par 244 voix pour et 185 contre, cet énième projet d'abrogation de la loi promulguée en 2010, quelques jours après que la Cour suprême eut validé l'essentiel du texte. Une poignée de démocrates ont rejoint les rangs des républicains pour réclamer l'abrogation. Ce vote, à portée purement symbolique et politique, est le dernier d'une série de plus de 30 visant à abroger tout ou partie de la réforme. La Cour a validé dans sa quasi-intégralité le 28 juin la réforme de la couverture santé adoptée et promulguée en 2010 qui prévoit d'étendre la couverture maladie à 32 millions d'Américains. Mais à moins de quatre mois des élections de novembre, les républicains, maîtres de la majorité à la Chambre depuis les élections de novembre 2010, ne désarment pas. "Nous avons dit dès le premier jour que nous devons abroger entièrement cette loi", a déclaré mercredi le chef de la majorité républicaine Eric Cantor devant la Chambre. "Nous pouvons tout reprendre à zéro et dire aux Américains, nous sommes de votre côté", a-t-il lancé. Peu avant le vote, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, a estimé que l'initiative des républicains représentait ce que les Américains "détestent dans la politique à Washington".En campagne à Houston (Texas), Mitt Romney le rival républicain de Barack Obama pour la présidentielle, a été longuement hué mercredi pour avoir parlé d'abroger cette réforme santé devant la convention du plus important groupe de défense des droits des Noirs aux Etats-Unis, la NAACP.