M. De Cuyper est le seul Belge impliqué de près dans les négociations de l'Union Européenne avec les fabricants de vaccins potentiels contre le coronavirus. "Sur base de toutes les informations dont je dispose, j'ose affirmer qu'en mars 2021 nous pourrions disposer d'un vaccin contre le Covid-19 en Belgique. C'est une date butoir réaliste", assure-t-il.

Le directeur général de l'AFMPS insiste sur le fait qu'un fabricant ne pourra jamais fournir au même moment des vaccins pour toute l'Europe. Une clé de répartition est établie, sur base de la population de chaque Etat membre. "Une première livraison européenne portera sans doute sur 50 millions de doses. La Belgique en recevra environ 1,2 million".

Chaque pays devra donc faire des choix quant aux premières personnes à vacciner. "Ce sera une discussion difficile. Il y aura beaucoup de pression de la part de tous les secteurs", anticipe M. De Cuyper.

USA: Les autorités demandent aux Etats d'être prêts à distribuer un vaccin d'ici novembre

Les autorités sanitaires américaines ont demandé aux Etats de préparer la distribution à grande échelle d'un vaccin contre le coronavirus d'ici début novembre, soit avant l'élection présidentielle, selon des documents obtenus par plusieurs médias américains.

Les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) "demandent urgemment" que les Etats fassent le nécessaire afin que les centres de distribution d'un futur vaccin puissent être "complètement opérationnels d'ici le 1er novembre 2020", a écrit leur directeur Robert Redfield, dans une lettre citée par le Wall Street Journal et envoyée aux Etats la semaine dernière.

M. De Cuyper est le seul Belge impliqué de près dans les négociations de l'Union Européenne avec les fabricants de vaccins potentiels contre le coronavirus. "Sur base de toutes les informations dont je dispose, j'ose affirmer qu'en mars 2021 nous pourrions disposer d'un vaccin contre le Covid-19 en Belgique. C'est une date butoir réaliste", assure-t-il. Le directeur général de l'AFMPS insiste sur le fait qu'un fabricant ne pourra jamais fournir au même moment des vaccins pour toute l'Europe. Une clé de répartition est établie, sur base de la population de chaque Etat membre. "Une première livraison européenne portera sans doute sur 50 millions de doses. La Belgique en recevra environ 1,2 million". Chaque pays devra donc faire des choix quant aux premières personnes à vacciner. "Ce sera une discussion difficile. Il y aura beaucoup de pression de la part de tous les secteurs", anticipe M. De Cuyper.