...

"Cette mesure pose des difficultés en matière d'accueil d'étudiants. De plus, l'université doit rester ouverte: il est important de ne pas faire de sélection à l'entrée de l'université. C'est un système que nous n'aimons pas, qui est toujours présent sur la table du gouvernement mais avec de fortes réticences des universités. Il y a un climat de concurrence avec de faux syllabus en circulation et une absence de solidarité entre les étudiants", a expliqué Yves Poullet, rappelant que la faculté possédait le bac le plus important en médecine en FWB.Appelant à une "décision rapide du gouvernement", le recteur demande une réflexion à propos d'une année préparatoire: "Nous devons y réfléchir ensemble mais aussi revoir le cadastre et surtout ses critères pour revoir le nombre de médecins et spécialistes admis quand on voit que certaines communes ne disposent plus de médecins et que la concentration dans les villes est inquiétante."Le recteur salue par ailleurs le nouveau plan Marshall 4.0 axé sur les technologies de l'information et de la communication et souhaite réactiver une plateforme de réflexion à ce sujet.