Cette proposition fait partie des 12 engagements des libéraux flamands en matière de soins de santé et s'inscrit dans la continuité de la politique menée par Maggie De Block au cours des 5 dernières années, une politique que la ministre entend bien poursuivre, a-t-elle assuré.

"Investir dans la santé et les gens paye doublement, mais je n'ouvre pas ainsi le robinet financier", a poursuivi Maggie De Block. L'Open Vld s'en tient en effet à une croissance du budget des soins de santé de 1,5% au-dessus de l'inflation.

"Je peux vivre avec. Quand on a une croissance économique de 1,5 ou 1,6%, on ne peut pas avoir une croissance du budget de 3%", a-t-elle estimé en pointant par ailleurs le gaspillage lié notamment au manque d'efficacité du système. "Chaque euro doit aller aux patients; pas aux structures. Le patient doit se trouver sur le podium, à la première place", a conclu la ministre.