Cette annonce intervient peu après que l'Agence européenne des médicaments a donné son feu vert à ce sérum, jugeant le rapport bénéfices/risques favorable.

Dans sa décision rendue mardi, le régulateur européen a estimé que les caillots sanguins survenus chez quelques personnes vaccinées devraient être répertoriés en tant qu'effet secondaire "très rare" de ce vaccin.

L'Italie a de ce fait jugé que le vaccin américain devait être considéré comme "définitivement sûr", ont fait savoir les autorités sanitaires dans un communiqué.

Il "devrait être de préférence administré à des personnes de plus de 60 ans" ainsi qu'aux personnes à risque face au virus, ont-elles ajouté.

Les mêmes règles avaient été édictées en Italie pour le vaccin du groupe suédo-britannique AstraZeneca, dont l'administration a égaleme.

Il faudra cependant attendre encore un peu avant que la Belgique n'arrête une position officielle quant à l'utilisation du vaccin Janssen (Johnson Johnson) contre le coronavirus, dont les premières doses ont été livrées la semaine dernière, a-t-on appris mardi soir auprès des cabinets du ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke et de la ministre wallonne compétente Christie Morreale.nt provoqué des cas de caillots sanguins.

Belga

Cette annonce intervient peu après que l'Agence européenne des médicaments a donné son feu vert à ce sérum, jugeant le rapport bénéfices/risques favorable. Dans sa décision rendue mardi, le régulateur européen a estimé que les caillots sanguins survenus chez quelques personnes vaccinées devraient être répertoriés en tant qu'effet secondaire "très rare" de ce vaccin. L'Italie a de ce fait jugé que le vaccin américain devait être considéré comme "définitivement sûr", ont fait savoir les autorités sanitaires dans un communiqué. Il "devrait être de préférence administré à des personnes de plus de 60 ans" ainsi qu'aux personnes à risque face au virus, ont-elles ajouté. Les mêmes règles avaient été édictées en Italie pour le vaccin du groupe suédo-britannique AstraZeneca, dont l'administration a égaleme. Il faudra cependant attendre encore un peu avant que la Belgique n'arrête une position officielle quant à l'utilisation du vaccin Janssen (Johnson Johnson) contre le coronavirus, dont les premières doses ont été livrées la semaine dernière, a-t-on appris mardi soir auprès des cabinets du ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke et de la ministre wallonne compétente Christie Morreale.nt provoqué des cas de caillots sanguins.Belga