...

A partir du 1er juillet également, le patient devra recevoir obligatoirement une pièce justificative du prestataire de soins lorsque celui-ci recourt à la facturation électronique ou lorsque des soins médicaux remboursables et non remboursables par l'assurance-maladie sont fournis simultanément.Actualisé le 2 juillet 11:15Pour des raisons techniques, les hôpitaux n'appliqueront cette interdiction que dans deux ou trois semaines car le texte de loi ad hoc ne sera voté qu'aujourd'hui. Les suppléments sont donc théoriquement autorisés jusqu'à la publication au Moniteur.