...

La trypanosomiase humaine africaine (THA) touche les régions les plus pauvres et les plus isolées d'Afrique subsaharienne. Septante millions de personnes vivent dans des régions où persiste un risque de contracter la maladie.De nouveaux tests de dépistage, développés avec le soutien de Foundation for Innovative Diagnostics (FIND) et de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers (IMT), sont attendus pour l'an prochain. Ils permettront de dépister davantage de personnes vivant dans ces zones. un nouveau médicament est également annoncé. Mais tous ces efforts risquent de ne pas pouvoir être concrétisés sur le terrain, selon MSF. "Les programmes de lutte dans les pays touchés demeurent insuffisamment soutenus et financés. Si rien ne change, on aura perdu une occasion de détecter et de traiter davantage de personnes, et pire, on risque de voir la maladie" repartir de plus belle, avertit Anja De Weggheleire, coordinatrice médicale de MSF à Kinshasa.Le cas de la République Démocratique du Congo, où se trouvent les trois quarts des cas rapportés, est préoccupant. "Le nombre de tests de dépistage de la THA a diminué de manière significative ces derniers mois. Et l'appui de la Belgique, principal bailleur de fonds du programme national de lutte, arrive à terme en juin 2013", avertit l'association.