...

Depuis la couverture médiatique des cas de contamination par le virus Zika, une vingtaine de personnes sont examinées par semaine à l'IMT, un nombre qui reste à peu près constant. Il s'agit de personnes ayant voyagé en Amérique latine ou dans les Caraïbes.Le virus est transmis, rappelons-le, par les moustiques Aedes et provoque chez la plupart des gens contaminé une grippe bénigne. Il pourrait aussi avoir des conséquences graves sur le cerveau de foetus et serait à l'origine de microcéphalies.