L'objectif est de chauffer les cellules dans l'intestin grêle selon la méthode dite du "Duodenum Mucosal Resurfacing". Le "ballon", placé lors d'une opération sous anesthésie locale d'une heure, modifie la membrane de l'intestin et améliore ainsi la régulation de la glycémie du patient, en particulier la façon dont le corps absorbe et traite les nutriments provenant de l'alimentation.

Dans des études antérieures utilisant cette procédure chez 150 patients atteints de diabète de type 2, une glycémie ajustée a été observée pendant un an. Ce nouveau traitement devrait réduire le risque de complications telles que l'insuffisance rénale, les maladies cardiovasculaires et/ou la nécessité d'injecter de l'insuline.

La procédure est également prometteuse pour les patients atteints de Nash (Stéatohépatite non-alcoolique).