"Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Cette suspension entraîne la fermeture du système d'inscriptions en ligne mis en place fin septembre pour recruter 60.000 participants dans le cadre de la phase 3 de l'essai, tandis que le comité indépendant pour la sécurité des patients a été saisi.

Des événements indésirables graves sont "une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d'ampleur", a indiqué Johnson & Johnson. Les protocoles en vigueur dans la compagnie prévoient la suspension d'une étude afin de déterminer si l'événement indésirable grave est lié au médicament évalué et s'il est possible de reprendre l'essai.

Belga

L'UZ Gent suspend également l'étude sur le vaccin de Johnson & Johnson

L'UZ Gent suspend également son étude sur un vaccin contre le coronavirus développé par le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson, annonce mardi l'hôpital gantois. Dans le cadre d'une étude internationale de phase 3 à grande échelle, l'un des sujets est en effet tombé inexplicablement malade. Or des tests sont également effectués au CEVAC de Gand. Aucun nouveau vaccin n'y sera dès lors administré tant qu'il n'est pas certain que les problèmes médicaux du sujet malade sont indépendants du vaccin en question.

Le vaccin de Johnson & Johnson a également été administré à des participants à l'étude à Gand, dans le cadre des phases 1 et 2 de son développement. On ignore avec précision le nombre de personnes l'ayant reçu mais l'UZ Gent a indiqué mardi qu'aucune nouvelle vaccination ne sera effectuée pour le moment.

"Nous avons interrompu temporairement le dosage supplémentaire dans tous nos essais cliniques d'un vaccin expérimental contre le Covid-19, y compris l'ensemble de l'essai de phase 3, en raison d'une maladie inexpliquée chez un participant", a déclaré le groupe dans un communiqué. Cette suspension entraîne la fermeture du système d'inscriptions en ligne mis en place fin septembre pour recruter 60.000 participants dans le cadre de la phase 3 de l'essai, tandis que le comité indépendant pour la sécurité des patients a été saisi.Des événements indésirables graves sont "une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d'ampleur", a indiqué Johnson & Johnson. Les protocoles en vigueur dans la compagnie prévoient la suspension d'une étude afin de déterminer si l'événement indésirable grave est lié au médicament évalué et s'il est possible de reprendre l'essai.Belga