...

Le classique vaccin BCG est efficace sur l'enfant mais "ne protège pas suffisamment l'adulte contre la tuberculose pulmonaire", explique l'Institut Pasteur, lui-même à l'origine de la mise au point du BCG, il y a près d'un siècle. Des chercheurs de l'Unité de régulation immunitaire et vaccinologie (Institut Pasteur/Inserm) ont réussi à modifier le génome du bacille responsable de la tuberculose pour en obtenir "une souche non virulente chez la souris", selon un communiqué commun de Pasteur et de l'Inserm. Ces équipes coordonnés par le Dr Laleh Majlessi et le Pr Claude Leclerc ont pu établir que "les souris immunisées par la souche atténuée sont protégées très efficacement contre l'infection par Mycobacterium tuberculosis". Dans le cadre de ces recherches, ils ont pu démontrer que les protéines PE/PPE jouent un rôle essentiel dans la virulence de la bactérie. Du coup, "la souche mutée de Mycobacterium tuberculosis est un candidat vaccin sérieux contre la tuberculose" soulignent l'Institut Pasteur et l'Inserm. Les chercheurs ont pu établir que leur version mutée du bacille de Koch "provoque une réaction immunitaire plus forte que le vaccin BCG chez la souris". D'autres études sont cependant nécessaires avant d'envisager une application chez l'homme.