...

Mingguang He et son équipe ont mené cette étude (3) randomisée auprès de 1.903 élèves de 12 classes d'écoles primaires de la ville de Guangzhou, âgés en moyenne de 6,5 ans. La moitié (951) constituait le groupe contrôle, n'ayant reçu aucune instruction particulière. Les autres (952) ont obtenu un surplus d'activités quotidiennes en plein air, à hauteur de 40 minutes. De plus, leurs parents étaient encouragés à leur proposer davantage de sorties en dehors de l'école, en particulier pendant les week-ends et les vacances. Après trois ans à ce rythme, les auteurs ont calculé l'incidence cumulée de myopie chez les enfants qui en étaient indemnes à l'inclusion. Elle était de 30,4% dans le groupe intervention contre 39,5% dans le groupe contrôle, soit une différence significative de près de 10%. Selon les auteurs, les résultats de cette étude démontrent une fois de plus l'importance physiologique de la lumière naturelle sur la vision et ils recommandent que l'organisation des activités extérieures pendant les temps scolaires soit généralisée.