La priorité reste l'aide financière publique aux indépendants, mais la nécessité d'un soutien en santé mentale s'est elle aussi imposée, a indiqué M. Clarinval (MR) sur LN24 et La Première (RTBF).

Une ligne d'écoute psychologique est ouverte au 0800/300.25. Vu le "caractère fort mais aussi pudique" de cette catégorie de travailleurs, le projet compte aussi sur des "sentinelles": un comptable, un banquier ou le secrétariat social de l'indépendant qui aurait détecté des signes de mal-être psychologique chez un indépendant peut alerter la ligne d'écoute qui recourra à une asbl de psychologues indépendants pour la prestation des soins.

Huit séances de soins psychologiques gratuites

Dans le cadre de ce projet, le travailleur indépendant pourra bénéficier de séances de soins psychologiques entièrement gratuites auprès d'un psychologue ou orthopédagogue clinicien agréé et conventionné à raison de maximum huit séances.

" Bien souvent, un indépendant ne demandera pas une aide psychologique de sa propre initiative", explique David Clarinval. "Le point fort de ce projet et de l'ASBL choisie pour le coordonner est la proactivité. L'objectif principal est d'aider les indépendants en détresse à faire le pas et obtenir l'aide nécessaire. Cela implique d'aller vers eux, de manière proactive, et de proposer une prise en charge rapide via un dispatching efficace. L'approche répond à la réalité et à la culture du groupe cible des travailleurs indépendants souffrant de problèmes psychiques. Le projet est actuellement ouvert uniquement aux psychologues sous statut indépendant. C'est un beau message que des psychologues, indépendants eux-mêmes, soient au côté des travailleurs indépendants en détresse."

Une convention avec l'ASBL " Un pass dans l'impasse "

Les psychologues ou orthopédagogues cliniciens agréés qui souhaitent participer à ce projet pilote, seront invités à signer une convention avec l'ASBL " Un pass dans l'impasse ", qui coordonne le projet au niveau national, en collaboration avec des partenaires flamands, wallons et bruxellois.

Un numéro Inami sera automatiquement attribué aux prestataires qui n'en auraient pas encore.

Les psychologues et orthopédagogues cliniciens intéressés par le projet peuvent prendre contact avec le SPF Santé publique en envoyant un courriel à psysoc@health.fgov.be ou s'inscrire directement via leur formulaire : https://appsm.health.belgium.be/ords/02/f?p=FORMS_EXT:8000::CHANGELANGUAGE:::FSP_LANGUAGE_PREFERENCE,AI_FORM_GUID:fr,BC03D79C18B36C39E053651012ACF2C0.

La priorité reste l'aide financière publique aux indépendants, mais la nécessité d'un soutien en santé mentale s'est elle aussi imposée, a indiqué M. Clarinval (MR) sur LN24 et La Première (RTBF). Une ligne d'écoute psychologique est ouverte au 0800/300.25. Vu le "caractère fort mais aussi pudique" de cette catégorie de travailleurs, le projet compte aussi sur des "sentinelles": un comptable, un banquier ou le secrétariat social de l'indépendant qui aurait détecté des signes de mal-être psychologique chez un indépendant peut alerter la ligne d'écoute qui recourra à une asbl de psychologues indépendants pour la prestation des soins.Dans le cadre de ce projet, le travailleur indépendant pourra bénéficier de séances de soins psychologiques entièrement gratuites auprès d'un psychologue ou orthopédagogue clinicien agréé et conventionné à raison de maximum huit séances." Bien souvent, un indépendant ne demandera pas une aide psychologique de sa propre initiative", explique David Clarinval. "Le point fort de ce projet et de l'ASBL choisie pour le coordonner est la proactivité. L'objectif principal est d'aider les indépendants en détresse à faire le pas et obtenir l'aide nécessaire. Cela implique d'aller vers eux, de manière proactive, et de proposer une prise en charge rapide via un dispatching efficace. L'approche répond à la réalité et à la culture du groupe cible des travailleurs indépendants souffrant de problèmes psychiques. Le projet est actuellement ouvert uniquement aux psychologues sous statut indépendant. C'est un beau message que des psychologues, indépendants eux-mêmes, soient au côté des travailleurs indépendants en détresse."Les psychologues ou orthopédagogues cliniciens agréés qui souhaitent participer à ce projet pilote, seront invités à signer une convention avec l'ASBL " Un pass dans l'impasse ", qui coordonne le projet au niveau national, en collaboration avec des partenaires flamands, wallons et bruxellois.Un numéro Inami sera automatiquement attribué aux prestataires qui n'en auraient pas encore.Les psychologues et orthopédagogues cliniciens intéressés par le projet peuvent prendre contact avec le SPF Santé publique en envoyant un courriel à psysoc@health.fgov.be ou s'inscrire directement via leur formulaire : https://appsm.health.belgium.be/ords/02/f?p=FORMS_EXT:8000::CHANGELANGUAGE:::FSP_LANGUAGE_PREFERENCE,AI_FORM_GUID:fr,BC03D79C18B36C39E053651012ACF2C0.