"Si des modifications doivent intervenir en matière d'autorisation de partage des données, et l'évolution de l'e-santé depuis la publication, en 2002, de la loi sur les droits du patient le nécessite, le GBO plaide pour que ce type de débat, qui est fondamental sur le plan sociétal, se tienne en présence des acteurs concernés : médecins, pharmaciens et autres prestataires de soins, représentants des patients (LUSS et VPP, mais aussi mutuelles) et représentants des autorités administratives et politiques. Un tel débat doit donc aussi se tenir au Parlement."

En Belgique, rappelle le GBO, les données médicales sont gérées sous le contrôle de la profession et qu'elles ne peuvent être partagées qu'à des fins thérapeutiques. "Ce sont les hubs qui assurent ce service : ces plates-formes de partage de données s'avèrent particulièrement performantes lors de la crise sanitaire que nous connaissons."

Le GBO soutiendra à l'avenir "toute initiative qui sera prise dans le sens d'une plus grande transparence de la protection des données lorsqu'elles sont échangées".

"Si des modifications doivent intervenir en matière d'autorisation de partage des données, et l'évolution de l'e-santé depuis la publication, en 2002, de la loi sur les droits du patient le nécessite, le GBO plaide pour que ce type de débat, qui est fondamental sur le plan sociétal, se tienne en présence des acteurs concernés : médecins, pharmaciens et autres prestataires de soins, représentants des patients (LUSS et VPP, mais aussi mutuelles) et représentants des autorités administratives et politiques. Un tel débat doit donc aussi se tenir au Parlement."En Belgique, rappelle le GBO, les données médicales sont gérées sous le contrôle de la profession et qu'elles ne peuvent être partagées qu'à des fins thérapeutiques. "Ce sont les hubs qui assurent ce service : ces plates-formes de partage de données s'avèrent particulièrement performantes lors de la crise sanitaire que nous connaissons."Le GBO soutiendra à l'avenir "toute initiative qui sera prise dans le sens d'une plus grande transparence de la protection des données lorsqu'elles sont échangées".