...

Les directives européennes prescrivent en effet que l'expérimentation sur animaux doit intervenir en dernière instance en ce qui concerne les produits chimiques et qu'il faut utiliser des alternatives lorsque c'est possible. Gaia fait allusion à Honeywell Belgium qui a mené une expérience " non indispensable " selon elle sur 120 lapins, leur faisant inspirer du gaz réfrigérant utilisé dans les systèmes d'air conditionné des voitures et ce, " pendant 90 jours, six heures par jour ". L'entreprise visée a décidé de faire appel.Selon Gaia, le fonctionnaire compétent référent du ministre de l'Environnement Melchior Wathelet a répondu que ses services " n'avaient pas le temps ni l'argent d'évaluer les expériences sur animaux en matière de produits chimiques ". Ce que Wathelet a reconnu, réclamant au gouvernement plus de moyens financiers.Gaia a également intenté une action en justice auprès de l'Agence européenne ECHA via la Coalition européenne pour l'arrêt des expériences sur les animaux.