"Le Haut conseil recommande de ne pas utiliser ce traitement en l'absence de recommandation, à l'exception de formes graves, hospitalières, sur décision collégiale des médecins et sous surveillance stricte", a annoncé le ministre lundi soir.

Le comité scientifique "exclut toute prescription dans la population générale ou pour des formes non sévères à ce stade, en l'absence de toute donnée probante", a-t-il souligné.

Un arrêté encadrant précisément le recours à ce traitement, qui fait polémique sera pris "dans les prochaines heures", a précisé le ministre.

En France, plusieurs élus font monter la pression pour généraliser rapidement l'utilisation de la chloroquine.

A noter que le Dr Didier Raoult, qui a décidé avec son équipe marseillaise de généraliser le traitement, a claqué la porte du Haut-Conseil l'estimant incompétent. N'y siège en effet aucun spécialiste des coronavirus.

"Le Haut conseil recommande de ne pas utiliser ce traitement en l'absence de recommandation, à l'exception de formes graves, hospitalières, sur décision collégiale des médecins et sous surveillance stricte", a annoncé le ministre lundi soir. Le comité scientifique "exclut toute prescription dans la population générale ou pour des formes non sévères à ce stade, en l'absence de toute donnée probante", a-t-il souligné. Un arrêté encadrant précisément le recours à ce traitement, qui fait polémique sera pris "dans les prochaines heures", a précisé le ministre. En France, plusieurs élus font monter la pression pour généraliser rapidement l'utilisation de la chloroquine.