...

Celui-ci remarque une primeur puisqu'il est lié à l'accord médico-mut du 23 janvier, qui n'est pas encore valable, puisque non encore approuvé."Les radiologues se démènent comme de petits diables pour transférer aux médecins prescripteurs les économies qui ont été imposées à leur secteur ".Pour les MG, "pas vraiment les demandeurs d'imagerie les plus coûteux" c'est une charge administrative de plus. Et la possibilité pour les radiologues de modifier eux-mêmes les demandes est juridiquement contestable, estime le SVH.