Premièrement, le nombre de demandes de déclaration anticipée et d'euthanasie augmente sensiblement en médecine générale. Ce que corrobore le dernier rapport de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, qui souligne que le nombre de déclarations d'euthanasie augmente en nombre absolu. Dans, 53,5% des cas, le premier médecin consulté est un généraliste. En 2015, 44,6% des euthanasies ont été réalisées à domicile et 13% en MRS. Des chiffres en légère hausse par rapport à l'année précédente.

Deuxièmement, l'absence d'un code spécifique pour la pratique d'une euthanasie leur pose également problème. Quels honoraires demander à la famille ? Comment prendre en compte le temps passé avec les membres de la famille pour leur expliquer la loi et la procédure, l'accompagnement du patient, la démarche de déclaration auprès de la Commission et la charge émotionnelle pour le praticien ? Actuellement, certains généralistes appliquent les honoraires d'une visite à domicile, soit 37,07 euros pour effectuer une euthanasie. Ils estiment que ce montant est particulièrement peu élevé pour une prise une prise en charge longue et complexe, lourde en responsabilité et humainement difficile. Et vous, qu'en pensez-vous ?