...

Le PS souhaite simplifier la procédure de déclaration anticipée d'euthanasie qui aujourd'hui, n'est valable que pour une durée de cinq ans. L'objectif est de prolonger la validité des déclarations pour une durée indéterminée sauf avis contraire exprimé par le déclarant. Le parti souhaite également dépénaliser totalement l'IVG, pour les femmes et les médecins, et prolonger de 14 à 18 semaines le délai légal pour avorter. "Jamais un gouvernement n'a imposé un tel verrou sur le Parlement ! Déplore Karine Lalieux, députée PS"Charles Michel ne s'est pas contenté d'imposer une véritable chape de plomb sur les questions éthiques, il a été jusqu'à conclure des marchandages avec ses partenaires de majorité sur des sujets d'une rare sensibilité ! On se souviendra de l'échange d'une pseudo-dépénalisation de l'IVG contre la reconnaissance des enfants nés sans vie..." précise-t-elle.Alors que le gouvernement Michel ne dispose plus de majorité au Parlement, le groupe invite les députés à retrouver leur liberté de vote. "Nous les invitons aujourd'hui à se prononcer en âme et conscience sur les amendements que nous avons déposés sur ces dossiers éthiques " insistent les députés socialistes André Frédéric, Nawal Ben Hamou et Michel Corthouts en commission.