Medinect est un logiciel de DMI pour généralistes et spécialistes, lancé en 2014 sous forme de coopérative. Elle dit avoir enregistré plus de 250 nouveaux médecins installés en 18 mois et "cette progression se poursuit".

La société a passé depuis mai 2019 les différents tests afin d'obtenir son homologation, successivement la compliance eHealth BCP (mai 2019) qui permet d'utiliser les services eHealth en cas de perturbation réseau. En juin, ce fut le tour de l'agréation eAttest V2, soit la possibilité de suppression d'une eAttest de manière électronique pour permettre au médecin de corriger/annuler une eAttest ainsi que le Member Data, nouveau service d'assurabilité donnant au médecin de nouveaux renseignements en plus de son assurabilité classique (statut du patient, trajet de soins, maison médicale).

En outre, la société a passé en octobre les tests relatifs à la consultation du registre national et les tests pour le consentement du patient et les liens thérapeutiques eHealth.

Enfin, fin novembre, la société a réussi les tests sur les " hubs V3 " qui permettent l'intégration du schéma de médication pour les différents prestataires de soins ainsi que le " Sumehr V2 " qui vise à adapter le contenu avec plus d'informations pour mieux répondre aux besoins des prestataires de soins.

" L'homologation officielle ne devrait pas tarder ", se réjouit Bruno Willems.