...

L'entreprise Opal solutions est actuellement en train d'équiper plusieurs hôpitaux (dont la Clinique Saint-Luc Bouge) avec une solution permettant de réaliser un suivi instantané des infections, des services hospitaliers et des ressources disponibles. Ce système, qui s'installe en quelques minutes (Plug and Play), permet de suivre le nombre cas (positifs et négatifs) par service, site et hôpital. Grâce à ce monitoring, les hôpitaux peuvent allouer les ressources nécessaires (personnel, lit) au bon endroit. Ce logiciel, qui existe depuis 2015, a été élaboré en collaboration avec les professionnels de santé. Ces derniers peuvent l'utiliser, après un court apprentissage, sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone.Dans la lutte contre l'épidémie, les hôpitaux augmentent le nombre de lits disponibles dans leur unité de soins intensifs. Acertys et GE Healthcare ont décidé de mettre gratuitement à disposition des licences du système Centricity Critical Care et le support correspondant pour deux mois, pendant la période de crise. Ce système est utilisé depuis de nombreuses années pour guider et documenter les soins intensifs. Ces entreprises ont soutenu deux hôpitaux dans l'expansion de leur service de soins intensifs de 8 et 27 lits.Rappelons qu'au niveau fédéral, le Comité Hospital & Transport Surge Capacity - un groupe de travail où siègent des représentants des autorités fédérales et fédérées, des coupoles hospitalières et de la défense, ainsi que des scientifiques - se penche quotidiennement sur les statistiques globales de la capacité hospitalière et sur les chiffres qui concernent plus spécifiquement le Covid-19 : nombre de lits, de lits de SI, de respirateurs, d'appareils d'ECMO, etc.V.C.