...

L'affluence était comme chaque année énorme au Messe Düsseldorf. L'événement regroupe le plus grand salon médical du monde, le bien-nommé Medica, ainsi que Compamed, le salon leader pour les fournisseurs de l'industrie de technologie médicale. " Les 19 halls ont reçu des visites en continu, sans exception. La concentration des salons Medica et Compamed durant les jours de la semaine ont offert au public spécialiste une plus grande facilité de planifier l'événement ", explique Joachim Schäfer, directeur de Messe Düsseldorf.Du 16 au 19 novembre derniers, 130.000 visiteurs spécialistes (distributeurs, fournisseurs, responsables d'entreprises, acheteurs, travailleurs du monde de la santé) venant de 120 nations différentes se sont rendus à Düsseldorf. " Tout est organisé pour que l'événement se déroule au mieux pendant ces 4 jours ", confie Martine Keleman, représentante officielle de Messe Düsseldorf pour la Belgique et le Luxembourg. " La circulation est modifiée, et les métros sont plus nombreux. " Il y avait même du personnel pour pousser les gens dans le métro, à l'instar de ce qui se fait au Japon. Une affluence monstre, donc.La plupart des visiteurs sont étrangers, particulièrement en provenance des États-Unis, d'Amérique Latine et d'Iran et des pays arabophones. " Le salon Medica est et reste l'événement majeur des décideurs ", assure Joachim Schäfer qui ajoute que 96 pour cent des visiteurs ont un pouvoir décisionnel.La foire est particulièrement intéressante pour l'exportation. Dans les prochaines années, les entreprises organisées autour de l'Association fédérale des technologies médicales (BVMed e.V.) s'attendent à une augmentation des ventes de 6,8% sur le marché mondial. Preuve que l'industrie médicale se développe de manière dynamique et continue. La révolution digitale basée sur les patients ? Les visiteurs du salon Medica ont pu admirer les nombreuses innovations présentées par des exposants tournés vers un futur digital. Un forum a d'ailleurs eu lieu sur la question. C'est pour cette raison, entre autres, que des projets et applications IT offrant une connexion avec le patient ont été présentés. Une session de consultation télémédicale pour améliorer la prise en charge médicale dans les zones rurales a par exemple été exposée.Le salon faisait la part belle aux objets connectés et aux smartphones, en combinaison avec des applications spécialement conçues pour la santé qui peuvent également être utilisées par les patients eux-mêmes. Sur place règne l'impression d'être devant ce qui pourrait devenir un élément essentiel de la santé connecté dans le futur. L'innovation dans ce domaine inclut par exemple le premier système ECG à 22 bandes pour tablette et smartphones. Le système ne se contente pas de faire le diagnostic des arythmies possibles, mais il diagnostique également l'insuffisance circulatoire, premiers signes d'une attaque cardiaque.D'autres objets connectés ont également suscité l'intérêt des visiteurs. C'est le cas d'un dispositif d'analyse mobile qui mesure les émotions pour une prise en charge optimale du stress, ou d'un objet similaire à un frisbee mais doté d'une connexion téléphonique mobile pour une analyse précise des activités du sommeil - à un niveau de sommeil laboratoire, mais dont l'usage est simple puisque le dispositif peut être placé sous le lit.Tout le monde a également reçu un aperçu des technologies connectées dans le hall 15. Les systèmes présentés étaient très variés, des produits lifestyle aux lunettes intelligentes et aux dispositifs auditifs, pour aller jusqu'à la dernière tendance - des patches intelligents qui enregistrent en continu les données physiques, mais qui peuvent également délivrer un traitement médicamenteux peu invasif.La tendance est à la miniaturisation dans le champ des technologies médicales. Cela s'applique également aux dispositifs et aux systèmes dont l'usage est réservé aux professionnels du terrain. Ceci inclut, par exemple, des dispositifs particulièrement compacts qui entrent dans la poche d'une veste pour l'imagerie médicale. Et cela peut être poussé à l'extrême. C'est le cas d'un appareil d'échographie, présenté lors du salon, qui est constitué d'un simple capteur ayant une connexion à une tablette avec une application correspondante. Compamed, le salon des fournisseurs Compamed, le salon leader des fournisseurs de l'industrie des technologies médicales, a eu lieu pour la première fois durant 4 jours. La 24ème édition de l'événement a accueilli un nombre record de 779 exposants répartis sur 2 halls et 12.974m². Six d'entre eux sont venus de Belgique. Tous ont présenté des solutions technologiques et de services pour l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement de la technologie médicale.Les 18.800 visiteurs du salon ont pu s'attarder sur le long chemin de production et de vente de masse, du développement à l'approbation des produits en passant par les pièces de rechange de manutention.Ici également, la tendance est à la miniaturisation. Ce qui entraîne des systèmes de plus en plus complexes. Les faits saillants du Compamed 2015 sont l'apparition de capteurs intelligents pour une utilisation vestimentaire, ou encore les applications de microsystèmes pour les implants intelligents. Découvrez l'album photo sur notre page facebook