...

Majeurs pour l'élaboration de stratégies thérapeutiques visant à bloquer la formation tumorale et l'invasion dans le CBC, ces résultats pourraient aussi amener à développer de nouvelles thérapies pour d'autres cancers humains, sachant que Sox9 est exprimé dans la majorité d'entre eux. Pour aboutir à cette trouvaille, Jean-Christophe Larsimont et ses collègues ont utilisé des modèles de souris génétiquement modifiées de manière à pouvoir disséquer le rôle et les mécanismes moléculaires par lesquels Sox9 contrôle l'initiation et l'invasion du CBC. Ils ont montré que ce gène n'est pas exprimé dans les cellules saines à l'origine du cancer, qu'il commence à l'être dans les lésions précancéreuses et qu'il est maintenu dans les tumeurs invasives. Ils ont ensuite invalidé Sox9 et ils ont été surpris de constater que le fait d'inactiver ce seul gène était suffisant à la fois pour empêcher la formation du CBC, démontrant ainsi son rôle crucial dans la tumorigenèse, et pour mener à une disparition progressive des cellules exprimant l'oncogène, avant même l'apparition du cancer.