...

Des scientifiques de Pharmacells, une firme implantée à Glasgow, vont effectuer des tests cliniques au cours desquels des cellules souches seront directement prélevées dans le sang du patient."La peau a une propriété naturellement élastique en raison de la présence de fibroblastes", explique le patron de l'entreprise, Athol Haas. "Comme le nombre de fibroblastes diminue avec l'âge, le potentiel élastique de la peau a du mal à se maintenir." En implantant de nombreuses cellules souches au bon endroit, le corps reçoit l'opportunité de constituer de nouvelles fibroblastes.La société espère lancer les premiers tests cette année à Hong Kong. La technique pourrait également être développée à l'avenir pour combattre certaines maladies cardiaques et l'arthrite.L'association britannique des chirurgiens plastiques estime que cela pourra encore prendre entre 5 à 10 ans avant qu'un tel traitement soit disponible.