Des produits pour hommes illégaux ont été découverts dans des tabac-shops lors de contrôles menés dans l'entité de Mouscron début mai, révèle aujourd'hui l'AFMPS, qui a participé à cette enquête en collaboration avec la zone de police locale, des inspecteurs et contrôleurs du SPW, de l'Onem, de l'Inasti et du SPF Santé publique.

Parmi dix tabac-shops contrôlés, neuf vendaient des produits de consommation non conformes/illégaux ou ne respectaient pas les règles relatives aux pratiques commerciales (médicaments, cosmétiques, tabac et e-cigarettes). Une quarantaine d'infractions ont été verbalisées.

Les produits concernés étaient :

-Des médicaments indiqués dans le traitement des dysfonctions érectiles contenant la substance active sildénafil ;

-Des denrées alimentaires frelatées et plus spécifiquement des miels contenant également la substance active sildénafil non déclaré ;

-Des dispositifs médicaux non conformes, et plus spécifiquement des préservatifs sans marquage CE et/ou non approuvés par un organisme certifié.

De tels produits sont susceptibles de se trouver également dans des enseignes de ce type dans d'autres régions du pays. "Acheter des médicaments hors du circuit légal, c'est prendre un risque pour votre santé", rappelle l'AFMPS.

C.V.

Des produits pour hommes illégaux ont été découverts dans des tabac-shops lors de contrôles menés dans l'entité de Mouscron début mai, révèle aujourd'hui l'AFMPS, qui a participé à cette enquête en collaboration avec la zone de police locale, des inspecteurs et contrôleurs du SPW, de l'Onem, de l'Inasti et du SPF Santé publique.Parmi dix tabac-shops contrôlés, neuf vendaient des produits de consommation non conformes/illégaux ou ne respectaient pas les règles relatives aux pratiques commerciales (médicaments, cosmétiques, tabac et e-cigarettes). Une quarantaine d'infractions ont été verbalisées.Les produits concernés étaient :-Des médicaments indiqués dans le traitement des dysfonctions érectiles contenant la substance active sildénafil ;-Des denrées alimentaires frelatées et plus spécifiquement des miels contenant également la substance active sildénafil non déclaré ;-Des dispositifs médicaux non conformes, et plus spécifiquement des préservatifs sans marquage CE et/ou non approuvés par un organisme certifié.De tels produits sont susceptibles de se trouver également dans des enseignes de ce type dans d'autres régions du pays. "Acheter des médicaments hors du circuit légal, c'est prendre un risque pour votre santé", rappelle l'AFMPS.C.V.