Hier/lundi, 443 échantillons ont été analysés par la KULeuven. Parmi eux, 28 échantillons ont été testés positifs au virus Covid-19 (17 en Flandre, trois à Bruxelles et huit en Wallonie). Au cours des trois derniers jours, respectivement 31, 39 et 28 échantillons positifs au Covid-19 ont été détectés.

"Il n'y a actuellement pas d'augmentation exponentielle du nombre de cas. Les retours de vacances en Italie sont maintenant derrière nous et les personnes malades savent qu'il est très important de rester chez elles, pour éviter la propagation et protéger leur entourage", souligne le SPF Santé publique. "Cette situation permet de ralentir temporairement le nombre de cas."

Les autorités sanitaires rappellent qu'il est important de s'isoler dès que l'on est malade et de contacter son médecin traitant.

Interrogé par Le Soir, Marc Van Ranst, virologue, a cependant admis qu'on ne peut connaître avec exactitude le nombre de personnes infectées. Pour lui, le chiffre qui compte est le nombre de morts.

Le SPF Santé publique a également admis qu'on manquait de réactifs et qu'ils étaient utilisés en priorité pour les cas suspects pouvant mener à une admission à l'hôpital ou concernant des professionnels de santé, ce qui a jeté le doute sur la réalité des chiffres de contamination fournis. D'autant qu'il faut ajouter les porteurs du virus asymptomatiques qui ne sont pas testés. Enfin, les personnes présentant les symptômes sont priées parfois de rester à la maison par les médecins de famille qui pratiquent désormais l'anamnèse pas téléphone pour ne pas être infectés, sur conseil du Collège de médecine générale. C'est l'hôpital in fine qui décide de faire le test ou pas.

Le bilan de l'épidémie causée par le coronavirus dans le monde mardi à 10h00

Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en décembre dernier, 114.151 cas d'infection ont été recensés dans 105 pays et territoires, causant la mort de 4.012 personnes, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10h00 (heure belge).

898 nouvelles contaminations et 48 nouveaux décès ont été recensés depuis le comptage réalisé la veille à 18h00 (heure belge).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie s'est déclarée, a dénombré 80.754 cas, dont 3.136 décès et 59.897 personnes aujourd'hui guéries. 19 nouvelles contaminations et 17 nouveaux décès y ont été annoncés entre lundi 18h00 et mardi 10h00 (heures belges).

Ailleurs dans le monde, 33.397 cas (877 nouveaux) étaient recensés mardi à 10h00 (heure belge), dont 876 décès (31 nouveaux).

Les pays les plus touchés après la Chine sont l'Italie (9.172 cas, 463 décès), la Corée du Sud (7.513 cas dont 131 nouveaux, 54 décès), l'Iran (7.161 cas, 237 décès), la France (1.412 cas dont 221 nouveaux, 25 décès).

Depuis lundi 17h GMT, la Chine, la Corée du Sud, la France, les États-Unis, l'Espagne, le Royaume-Uni, le Canada, ont recensé de nouveaux décès. Le Panama, la Mongolie, le Burkina Faso et Chypre du Nord - république turque autoproclamée non reconnue par la communauté internationale -, ont eux annoncé le diagnostic de premiers cas sur leur sol.

L'Asie dénombrait au total mardi à 10h00 (heure belge) 90.117 cas (3.208 décès), l'Europe 15.424 cas (528 décès), le Moyen-Orient 7.623 cas (244 décès), les Etats-Unis et le Canada 679 cas (27 décès), l'Océanie 112 cas (3 décès), l'Afrique 99 cas (1 décès), l'Amérique latine et les Caraïbes 97 cas (1 décès).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Derniers développements :

-Il faut clarifier la situation auprès de la population, insiste Elio Di Rupo. "Je sens une confusion dans la population et nous devons clarifier les choses", a déclaré mardi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, à son arrivée à une réunion du Conseil national de sécurité dédiée au nouveau coronavirus. "Il faut faire en sorte que la population soit parfaitement informée" de l'épidémie de Covid-19.

-Pas de pénurie de médicaments à ce stade, mais un risque à plus long terme, selon l'EMA. Des problèmes de pénuries ou d'approvisionnement en médicaments "ne peuvent pas être exclus" à mesure que l'épidémie provoquée par le coronavirus s'étend, a indiqué mardi l'Agence européenne du médicament (EMA), tout en précisant qu'à ce stade aucun problème n'avait été signalé.

-Le président du Parlement européen David Sassoli se confine à son domicile bruxellois. Le président du Parlement européen, l'Italien David Sassoli, a annoncé mardi suivre les mesures de précaution contre le coronavirus qu'il a lui-même édictées pour son institution, en exerçant sa fonction présidentielle depuis son domicile de Bruxelles, et ce pour 14 jours.

-Plusieurs pays, dont la Belgique, déconseillent les voyages en Italie. Les ministères des Affaires étrangères de plusieurs pays déconseillaient mardi les voyages vers l'Italie et rappelaient leurs ressortissants qui s'y trouvent, après les mesures exceptionnelles de confinement décrétées dans le pays à cause de l'épidémie de coronavirus.

-Le coronavirus fait un nouveau mort en Suisse. Le nouveau coronavirus a fait un troisième mort en Suisse. Un octogénaire de la région de Mendrisio (TI) souffrant d'autres pathologies a succombé au Covid-19, ont indiqué mardi les autorités tessinoises.

-L'Autriche ferme les universités et sa frontière aux voyageurs venant d'Italie. L'Autriche a fermé ses frontières aux personnes provenant d'Italie, sauf si celles-ci ont un certificat sanitaire ou s'auto-imposent une quarantaine. Sebastian Kurz, chancelier fédéral, a annoncé un nouveau paquet de mesures mardi pour tenter de freiner la propagation du coronavirus.

-Premier cas de décès au Liban du coronavirus, selon le ministère de la Santé. Le Liban a enregistré mardi son premier décès du coronavirus sur les 41 cas de contamination recensés, a confirmé à l'AFP un responsable du ministère de la Santé.

Hier/lundi, 443 échantillons ont été analysés par la KULeuven. Parmi eux, 28 échantillons ont été testés positifs au virus Covid-19 (17 en Flandre, trois à Bruxelles et huit en Wallonie). Au cours des trois derniers jours, respectivement 31, 39 et 28 échantillons positifs au Covid-19 ont été détectés."Il n'y a actuellement pas d'augmentation exponentielle du nombre de cas. Les retours de vacances en Italie sont maintenant derrière nous et les personnes malades savent qu'il est très important de rester chez elles, pour éviter la propagation et protéger leur entourage", souligne le SPF Santé publique. "Cette situation permet de ralentir temporairement le nombre de cas."Les autorités sanitaires rappellent qu'il est important de s'isoler dès que l'on est malade et de contacter son médecin traitant.Interrogé par Le Soir, Marc Van Ranst, virologue, a cependant admis qu'on ne peut connaître avec exactitude le nombre de personnes infectées. Pour lui, le chiffre qui compte est le nombre de morts.Le SPF Santé publique a également admis qu'on manquait de réactifs et qu'ils étaient utilisés en priorité pour les cas suspects pouvant mener à une admission à l'hôpital ou concernant des professionnels de santé, ce qui a jeté le doute sur la réalité des chiffres de contamination fournis. D'autant qu'il faut ajouter les porteurs du virus asymptomatiques qui ne sont pas testés. Enfin, les personnes présentant les symptômes sont priées parfois de rester à la maison par les médecins de famille qui pratiquent désormais l'anamnèse pas téléphone pour ne pas être infectés, sur conseil du Collège de médecine générale. C'est l'hôpital in fine qui décide de faire le test ou pas.