...

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, plusieurs facteurs de risque ont été identifiés. Des chercheurs chinois viennent d'en déceler un nouveau : le groupe sanguin.Ils ont d'abord examiné un groupe de 3 694 personnes non infectées à Wuhan et ont découvert que parmi elles 33,84% appartenaient au groupe sanguin O, 32,16% au A, 24,90% au B et 9,10% au groupe AB.Dans trois hôpitaux, des échantillons ont été prélevés sur 2 173 patients qui avaient été testés positifs au virus. Parmi les 1 775 patients infectés de l'hôpital Jinyintan de Wuhan, dont 206 sont décédées des suites de la maladie, 37,75% présentaient un groupe sanguin A, 26,42% un groupe B, 25,80% un groupe O et 10,03% un groupe AB. Des données similaires ont été observées avec 113 et 285 autres patients atteints de COVID-19, respectivement issus de l'hôpital Renmin de l'université de Wuhan et de l'hôpital de Shenzen.In fine, les méta-analyses sur les données regroupées montrent que les personnes de groupe sanguin A ont un risque significativement plus élevé de 20% de COVID-19 par rapport aux groupes sanguins non-A. A l'inverse, celles de groupe O présentent un risque significativement plus faible de 33% de la maladie infectieuse par rapport aux groupes sanguins non O. Même en prenant en compte l'âge et le sexe, ces différences demeurent. "Les patients de groupe sanguin A courent un risque plus élevé d'infection par le virus SARS-CoV-2 doivent faire l'objet d'une vigilance accrue", insistent les auteurs de l'étude. Prudence cependant car, comme l'a souligné le virologue belge Marc Van Ranst, l'écart observé est léger et ne signifie pas qu'être du groupe O rend invulnérable, ni qu'être du groupe A implique que l'on sera forcément infecté. Il s'agirait plutôt d'une tendance à être plus résistant ou au contraire plus sensible.Par ailleurs, l'étude, en attente de publication, n'a pas encore été lue et commentée par les pairs. D'autres travaux devront être menés pour identifier d'éventuels liens de cause à effet.(référence : MedRxiv, 16 mars 2020, doi : 10.1101/2020.03.11.20031096)